L’Histoire d’Alfie Pierce

Adresse : 10 rue Union
Audio: écoutez ici

L’église anglicane St. James, construite en pierre en 1844 et agrandie dans les années 1888-1889, fut conçue dans le style néo-gothique. C’est l’endroit idéal pour parler de la vie d’Alfred Pierce, étant donné que ses parents s’y marièrent et y baptisèrent Alfie. Il passa également beaucoup de temps dans le quartier situé en face de la salle de gym et à quelques portes de là il avait une chambre dans le vielle arène Jock Harty. Ses parents s’étaient mariés le 2 août 1871. Albert Pierce, son père, naquit à New York en 1846. Méthodiste et un veuf au moment de son second mariage, il devint par la suite cuisinier. Margaret McCaghey, sa mère, naquit en 1841 à Monaghan. Elle était une catholique romaine et une veuve au moment du mariage avec Albert.

Ils signèrent tous deux le document de mariage avec un X, indiquant qu’ils étaient analphabètes. Albert, un homme noir, a été décrit, dans les dossiers d’évaluation de 1873, comme locataire et marin sur les bateaux commerciaux. Né le 24 mai 1874, Alfred Pierce fut baptisé à l’église anglicane St. James le 9 Août. Mieux connu sous le nom d’”Alfie” par les étudiants, on disait de lui qu’il «incarnait» l’esprit de Queen’s. Il fréquenta l’école publique de la rue Gordon, qui était située à l’angle de la rue Bader. (La rue Gordon a été rebaptisée avenue de l’université en 1890.) Il avait un demi-frère, David, du premier mariage de sa mère.

Il est difficile de donner une image fidèle de la vie d’Alfie. Il devint un tragique mais noble personnage, il est difficile de compiler les croyances répandues à ce que les documents officiels montrent, ils se contredisent même souvent. Une des versions déclare: «La tragédie frappa quand il avait 12 ans, son père mourut, suivie de sa mère trois mois plus tard. Alfie, orphelin, fut d’abord confié à un demi-frère pendant un court laps de temps ». Mais le recensement de 1891 montre les deux parents vivaient avec leurs enfants dans le quartier de Rideau (bien que leurs âges ne sont correspondent pas à leur contrat de mariage et que l’âge d’Alfie est de 21 ans, alors qu’il devrait être de 17 ans). Les répertoires de la ville montrent qu’il vivait avec sa mère sur la rue Grey de 1894 à 1896 et sur le haut de la rue William de 1897 à 1903. Alfie avait trente ans, lorsque Margaret décéda le 16 décembre 1903. Sur la même page que l’article mentionnant sa mort, le Daily British Whig publia une photo de l’équipe de rugby Limestone de Kingston, champions juniors de l’Ontario. La photo a été prise le 5 décembre, sur les terrains de baseball de Toronto et son fils Alfie y figure, debout dans la rangée arrière à côté de l’entraîneur. Beaucoup de membres de Queen’s et de clubs sportifs de Kingston assistèrent à ses funérailles. Elle fut enterrée dans le cimetière Cataraqui.

De 1906 à 1908, Alfie habitait et travaillait comme ouvrier au 468 rue Albert. De 1909 à 1912, il travaillait et vivait dans les bâtiments de Locomotive Works, au 380 rue King Est. Les recensements de 1914/15 et 1915/16 décrivirent qu’il habitait et travaillait comme cocher pour les frères Eves au 31 John Street. Dans ceux de 1919/20, Finkle & Co. (CH Finkle) et Livery & Auto Stage aux 120-122 de la rue Clarence y furent recensés mais Alfie n’y figure pas. Bien que Finkle & Co. ne soient plus répertoriés sous la catégorie livraison, en 1923, Alfie Pierce fut néanmoins décrit comme résidant et livreur au sein de leur entreprise.

Les talents athlétiques d’Alfie étaient bien connus, même étant petit. Les archives de l’Université de Queen’s montrent une image de lui, à 12 ans, en 1886, dans la première rangée au “Parc Nine Baseball Club”. Son association avec l’Université de Queen’s semble avoir commencé en 1889, lorsqu’à 15 ans il fut «recruté» par Guy Curtis un étudiant de sport du cycle supérieur. Il devint porteur d’eau, masseur et occasionnellement “mascotte” de l’équipe de football. Soumis à des comportements racistes de l’époque, Alfie était considéré à la fois comme charmant, drôle et unique au sein de l’équipe de football de l’Université de Queen’s composée uniquement de blancs. Selon certains Alfie était “l’esclave public» de l’équipe. Mais pour beaucoup d’autres, il apportait un aspect positif à l’athlétisme de Queen’s faisant partie intégrante de l’équipe de football. Il était essentiel au rituel de chaque début de jeu, saluant l’équipe sur le terrain et jetant le ballon au capitaine, menant l’échauffement pendant que les cheerleaders entrainant la foule en délire.

Durant l’été, Alfie fut autorisé à dormir sous les gradins du stade Richardson. À cette époque, le stade était situé où est aujourd’hui le stationnement Macintosh-Corry. Pendant l’hiver, il vivait dans un des vestiaires reconverti dans l’ancienne arène Jock Harty. Ce vestiaire avait été surnommé la « la chaufferie » car il abritait le four à charbon du bâtiment. (Albert Pierce fut inscrit pour la première fois comme gardien et résident de l’arène Jock Harty dans le recensement de 1939. En 1948 et 1950, il était toujours répertorié comme gardien, mais sa résidence changea pour la rue Arch.) En échange de ces logements Alfie s’occupait du four à charbon et de l’entretien général, tout en étant de veilleur de nuit. Plus tard, il reçut, apparemment, du Comité de contrôle athlétique, une «allocation» de 10 $ pour ces services.
Pour un temps Alfie fut contraint de partager son rôle de mascotte ainsi que sa résidence d’hiver avec une ourse noire, appelée la reine Boo-Hoo. La Reine Boo-Hoo fut renvoyé dans un zoo, deux plus tard, considérée trop dangereuse. Après son départ, quatre autres ours remplissèrent le rôle de Boo-Hoo, jusqu’à 1950.

En 1948, Alfie fit un infarctus, entraînant la paralysie de ses deux bras. Il est décéda, trois ans plus tard, en Février 1951, après une seconde crise cardiaque. Son corps fut, pendant deux heures, au rez-de-chaussée de la salle de gym de Queen’s, entouré de somptueuses gerbes de fleurs. Des centaines d’habitants, d’étudiants, d’éducateurs et de collègues présentèrent leurs derniers hommages. Le service funéraire eu lieu à l’église anglicane St. James, presque en face de la salle de gym, sur la rue Union et à quelques mètres de la chambre de Alfie situé dans l’arène Jock Harty. Il fut enterré dans le cimetière de l’Église d’Angleterre à Cataraqui, avec une pierre tombale offerte par les diplômés de 1934 de la faculté de médecine. Queen’s créa le Prix Pierce Alfred reconnaissant chaque année les meilleurs athlètes masculins et féminins de l’université. En 1981, le pub du campus “The Underground” fut aussi rebaptisé “Alfie” en sa mémoire.

Visite : Histoire des noirs
Titre : L’histoire d’Alfie Pierce
Emplacement : Église anglicane St. James
Ville : Kingston
Période : 1900-1950