LES BARS QUEERS DE KINGSTON – PARTIE II

Adresse: 139 rue Princess

Un des bars les plus populaires pour les hommes gais était le Cat’s Meow, ouvert dans les années 60-70 qui remplaça le Elbow Room. Situé à côté du hall de l’Hôtel LaSalle, le bar était fréquenté par des voyageurs célibataires séjournant à l’hôtel, à la recherche d’un peu de compagnie. C’était une longue pièce étroite avec des entrées aux deux extrémités, permettant d’y accéder de la rue Princess, passer pour voir qui était là, et ressortir seul ou avec quelqu’un d’autre par le hall d’entrée à l’arrière. Le bar pouvait accueillir seize à dix-huit personnes, « et les miroirs derrière le bar vous permettez de voir toutes les personnes qui rentraient». C’était idéal … [les gens] utilisaient ces miroirs pour créer un contact visuel. Oh! La porte s’ouvrait et tous les yeux tournaient vers l’entrée! », se rappelle Earl. Ironiquement, le fait que le Cat’s Meow était également fréquenté par des hommes hétérosexuels mettait à l’aise certains hommes gays. Tant qu’il y avait beaucoup d’hommes hétérosexuels autour, les homosexuels pouvaient y aller sans craindre que leur identité sexuelle soit révélée.

Bien qu’il y ait certains espaces publics dans lesquels lesbiennes et gays pouvaient se rencontrer et socialiser, cela demeurait secret, et les réseaux sociaux Queers se développaient souvent par d’autres moyens, tels que des fêtes privées à la maison. Dans l’ensemble, la présence homosexuelle, durant les années 50 à 70, dans les bars de Kingston, se caractérisait par le silence qui l’entourait.

Itinéraire : Gay et Lesbien
Titre : Les bars Queers de Kingston – Partie II
Emplacement : Rues Princess et Bagot
Ville : Kingston
Période : Après 1950