Le Collège Regiopolis et les Frères des Ecoles Chrétiennes

Address: 130 Russell Street
Audio: écoutez ici

Pendant les années 1830, Mgr Alexander Macdonell, le premier évêque catholique de Kingston, voulait qu’il y ait à Kingston un endroit où les prêtres catholiques pouvaient être entrainés, et décida de créer un collège pour cela. Il donna un peu de son propre terrain pour y faire construire ce collège, et mit la première pierre de la fondation du premier emplacement du Collège Regiopolis en juin 1839. A cause du manque de fonds pour finir la construction de son collège, Mgr Macdonell dut aller jusqu’en Angleterre pour faire une demande pour plus de financement. Malheureusement, il ne retourna jamais à Kingston, car il décéda en Ecosse en janvier 1840. La construction du Collège continua quand même, et deux ans plus tard il ouvra ses portes, inauguré par Mgr Rémi Gaulin, le successeur de Mgr Macdonell. Le bâtiment inauguré en 1842 existe toujours, mais est utilisé différemment aujourd’hui : il fait partie de l’Hôpital Hôtel Dieu depuis que les Hospitalières Religieuses de St. Joseph y ont emménagé.

Les cours du Collège étaient donnés à l’origine par des prêtres, et puis, après 1848, par des Pères Jésuites. Le 28 janvier 1853, par contre, Mgr Patrick Phelan, agissant au nom de Mgr Gaulin dont la santé s’était détériorée, demanda que quelques Frères des Ecoles Chrétiennes bilingues viennent à Kingston pour aider à instruire les jeunes gens au Collège Regiopolis. Trois Frères furent envoyés de Montréal, avec le Frère Rodolphus (Henry McGee) à leur tête, et commencèrent leur mission quelques jours plus tard. Deux ans plus tard, leur nombre grandit quand deux Frères de plus arrivèrent de Montréal. Le savoir que les Frères diffusèrent au Collège attirait les protestants autant que les catholiques, mais leur popularité rendit un conseil scolaire de la région nerveux. A cause de cela, on demanda aux Frères de passer un examen pour analyser leurs capacités d’enseigner leurs étudiants, qu’ils réussirent les yeux fermés. La première décennie des Frères à Kingston finit avec un léger contretemps : alors que les Frères avaient eu des bonnes relations avec Mgrs Gaulin et Phelan, ils eurent quelques problèmes avec Mgr Edward Horan, le quatrième évêque de Kingston, qui leur demanda à plusieurs reprises de changer leurs méthodes d’enseignement. Cette demande contraria tellement un des Frères qu’il demanda à ses Frères de retourner à Montréal pour de bon en été 1863. L’évêque, cependant, put le convaincre de changer d’avis, et les Frères restèrent à Kingston pendant encore 30 ans.

Le Collège Regiopolis restait toutefois dans une situation financière précaire, et, même si le Collège se fit donné le droit de distribuer des diplômes en 1866, il fut forcé de fermer ses portes seulement trois années plus tard, en 1869. Les Frères des Ecoles Chrétiennes restèrent à Kingston, travaillant dans plusieurs autres écoles de la région, jusqu’au moment où ils déclarèrent leur mission terminée en 1893, quand ils décidèrent que les Pères Jésuites pourraient prendre le contrôle des écoles efficacement et rentrèrent à Montréal. Quelques années plus tard, les portes du Collège Regiopolis rouvrirent à un endroit différent, mais ce n’était qu’un collège, de nom : il servait maintenant d’école secondaire pour les garçons. En 1914, il déménagea à son endroit actuel sur la Rue Russell. Plus de 50 ans plus tard, en 1967, le Collège Regiopolis fut combiné avec l’Ecole Notre Dame pour les filles, devenant l’école mixte Regiopolis-Notre Dame que l’on connait aujourd’hui.

Tour : Francophone
Titre : Le Collège Regiopolis et les Frères des Ecoles Chrétiennes
Ville : Kingston
Époque: 1850 – 1900